Sélectionner une page

En 2016 je me suis installée sur la Côte Basque à la suite d’un stage et je n’en suis jamais partie. Découvrez mon parcours et pourquoi j’ai décidé de devenir auto entrepreneur. Des choix pas toujours évident et une vie particulière dont j’aimerais vous parler !

Avant de devenir auto entrepreneur

Originaire de l’île de La Réunion, j’ai toujours été attirée par l’océan et la nature. Mes années d’études sur Paris n’ont pas étés si simples au niveau du moral car il me manquait quelque chose. J’ai adoré étudier la mode et la vie Parisienne est plutôt sympas, mais ce n’était pas moi. Donc quand je suis descendue sur la Côte Basque pour faire un stage dans une sellerie mondialement réputée j’ai compris que si je m’installais quelque part en France, ce serait ici !

J’ai donc fini mon stage – que j’ai adoré, car même si j’étais en communication interne j’ai découvert une nouvelle facette d’entreprise que je ne connaissais pas du tout : les ateliers. J’ai découvert le cuir, les étapes de fabrication d’une selle, la vie d’artisan sellier…
Mais mon but n’étais pas non plus de travailler en atelier – à part pour taper sur mon clavier je sais plutôt mal me servir de mes 10 doigts !

Et donc… Me voilà sur le marché du travail après un « simple » bachelor et en plus, au Pays Basque ! Autant vous dire que j’ai vite fait le tour des entreprises dans la mode. Vous connaissez la politique des stagiaires 😉?

C’est à ce moment, que je commence à me poser beaucoup de questions. Dont celle de me reformer !

 

 

 

Bordeaux, je choisis de devenir auto entrepreneur

 

 

Digital Campus

Me voilà donc partie sur Bordeaux afin de me former aux outils du digital. Mon but : être multi-fonction ! Et pourquoi pas allier mes deux passions qui sont la mode et le web – ce que je fais en créant ma marque, youpiiii !

 

 

À quel moment j’ai choisis de devenir auto entrepreneur

J’étais encore en Formation. Je rentrais tous les week-ends au Pays Basque quand c’est devenu assez évident. Il y a de la demande et j’ai envie de me lancer. C’est donc durant l’été 2017 que je m’inscris officiellement en tant qu’auto-entrepreneur. Autour de moi, les gens ne sont pas convaincus. Je n’ai jamais bossé dans une autre entreprise et je me lance direct… Peut importe, j’y crois !

Je commence donc avec un petit contrat de Community Management qui ne me rapporte pas beaucoup mais j’étais déjà ravie car j’étais toujours en formation – et autant vous dire que c’était plutôt intensif !

 

 

 

Devenir auto entrepreneur : un choix difficile

Quand je vois autour de moi, dans le monde virtuel qu’est Instagram, toutes les personnes qui crient haut et fort que c’est trop génial de devenir auto entrepreneur parfois ça m’exaspère…

Alors oui, j’adore mon statut, il me permet de m’épanouir dans ma vie professionnelle et de me surpasser. Mais je pense que ce n’est pas fait pour tout le monde. Les seules choses qu’on voit sur le web c’est :

  • J’organise mon emploi du temps comme je veux
  • Pas de patron, c’est moi qui décide
  • C’est simple et ça coûte pas cher
  • Je choisis mes clients
  • Je vais mieux gagner ma vie
  • Je peux bosser d’où je veux

Mouais… Alors tout ces points ne sont pas faux (sauf le 3e) mais ils ne sont pas non plus vrais !
Si vous décidez de devenir auto entrepreneur pour ces raisons autant vous dire que vous allez dans le mur. C’est vraiment un statut plutôt difficile et posez-vous les bonnes questions si vous décidez de vous lancer ! Cet article en parle assez bien.

 

 

Les clichés des indépendants

Tous les points énumérés au dessus peuvent vraiment vous donner envie de vous mettre à votre compte ! Ou pas hein, nous sommes tous différents et certaines personnes ne sont vraiment pas faites pour devenir indépendant.
En tout cas, ce sont plutôt des gros clichés…

1. J’organise mon emploi du temps comme je veux

C’est pas faux, mais croyez pas que parce que lundi il fait beau et que je décide d’aller à la plage le matin le reste de ma semaine va se dérouler tranquille. Non ! Tous les temps morts que je m’octroie, je les rattrapes à un moment. Par exemple, hier matin je suis allée au sport et je suis arrivée au bureau seulement à 10h30. Et bien j’ai quitté le bureau à 21h. Donc certes c’est à nous de gérer notre emplois du temps, mais c’est pas si simple finalement et il vaut mieux être organisé. Un indépendant n’a pas forcément de week-end par exemple ;).

2. Pas de patron, c’est moi qui décide

Oui. Et du coup j’espère que vous êtes sûr de vous et que vous ne vous laissez pas faire. Prendre la décision d’appuyer sur le bouton rouge n’est pas si simple, vous avez absolument toutes les responsabilités sur vous. Je pense que ça permet de réaliser que ce n’est pas si simple parfois de prendre les décisions – et il n’y a pas que ça bien entendu.

3. C’est simple et ça coûte pas cher

Alors ça c’est la plus belle idiotie ! J’ai listé tout ce que je payais et je peux vous assurer que ça coûte de l’argent de devenir auto entrepreneur… Entre le local (ou on ne récupère pas la TVA), l’assurance du local, la RC Pro, la prévoyance, la mutuelle, les différents logiciels, les noms de domaines et hébergements, la CFE, les impôts, internet, les taxes… Ben je peux vous dire que j’ai déjà un paquet d’argent qui s’en va avant même que j’en vois la couleur !

4. Je choisis mes clients

Haha ! Non ! Ou du moins, pas au début ! Vous avez le luxe de pouvoir dire non lorsqu’on vous propose un nouveau projet mais du coup ça veut dire que vous êtes plutôt bien ! Et bravo du coup !

5. Je vais mieux gagner ma vie

Ce point est assez particulier. Je dirais que ça dépend pour qui ! Déjà lorsque l’on devient auto entrepreneur, voilà à quoi ressemble votre compte bancaire : 🎢. Oui, c’est une petite montagne russe. Quand on me demande combien je gagne tous les mois c’est vraiment difficile car je peux faire des mois en dessous de 1000 euros et d’autres ou je suis vers les 5000 euros. Déjà, il faut vraiment avoir en tête qu’au début c’est très compliqué ! J’ai eu énormément de chance d’avoir dans mon entourage beaucoup de personnes qui avaient besoin d’un site web – coincidence ? Mais ce n’est pas le cas pour tous le monde et je connais pas mal de personnes qui ne pouvaient pas en vivre en début par manque de client. Donc faites peut être un tour d’horizon avant de vous lancer ? Et surtout listez vos charges pour ne pas vous retrouver bien embêtés !

6. Je peux bosser d’où je veux

Dernier cliché – j’avoue je le disais beaucoup au début ! Oui, enfin déjà il faut une connection internet. Et ensuite, il faut une prise pour brancher son mac. Pas simple à trouver sur la plage n’est-ce pas ? Et puis certains clients ont besoins d’avoir des rendez-vous assez souvent pour suivre l’avancé du projet, vous ne pouvez donc pas partir à l’autre bout du monde ! Sans compter le décalage horaire qui ne facilite pas les choses – je parle en connaissance de cause !

 

 

Petit exemple de l’indépendant vs le salarié :

Salarié vs auto entrepreneur

 

 

Bref, à vous de décider !
Et quand je serais Entrepreneur, je vous parlerais de ça avec plaisir !

Ava.